retour à l'index

Sexpolitiques : Queer Zones 2 – Marie-Hélène Bourcier




Comme un immense jeu de quilles, dont ce livre serait la boule et où l’on verrait valser en tous sens la république straight (blanche, mâle, hétérosexuelle) l’essence de la Femme et le féminisme classique, les homos institutionnels, l’état-major de Ni putes ni soumises, avec, pour faire bonne mesure, Pierre Bourdieu et Jacques Lacan. On s’attaquera à cette zone brûlante qu’est la frontière entre la sexualité, les genres, la race et l’espace public. On comprendra que les genres ne sont pas deux mais innombrables, qu’ils sont le résultat de toutes sortes, de constructions, qu’il faut les voir comme des performances, des imitations sans original. On verra pourquoi le féminisme blanc et républicain s’oppose de toutes ses forces à une telle conception et s’accroche à une vision essentialisée de La Femme. Dans le style trash et érudit qu’on lui connaît, Bourcier reprend en les élargissant les thèmes des gender studies et des postcolonial studies : une entrée en fanfare dans l’univers queer, celui de Madonna, de l’Exorciste du post-porno et des freaks.
Noter cette oeuvre
Livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php