retour à l'index

Moi tituba sorcière noire de salem – Maryse Condé




« Abena, ma mère, un marin anglais la viola sur le pont du Christ the King un jour de 16** alors qu’il faisait voile vers La Barbade. C’est de cette agression que je suis née… »

Ainsi commence la roman que Maryse Condé a consacré à Tituba, fille d’esclave, qui fut l’une des sorcières de Salem.

Comment Tituba acquit une réputation de sorcière à La Barbade, comment elle aima et épousa John Indien, comment ils furent tous deux vendus au pasteur Samuel Parris qui les emmena à Boston puis dans le village de Salem. C’est là, dans cette société puritaine, que l’hystérie collective provoqua la chasse aux sorcières et les procès tristement célèbres de 1692.

Maryse Condé a choisi de nous parler de Tituba que l’Histoire a oubliée pour ne retenir que les sorcières blanches, celles qui furent pendues et qui inspirèrent Les Sorcières de Salem d’Arthur Miller.

Source

5 (100%) 1 vote
Livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Livre magnifique. Tituba est un portrait de femme extrêmement puissant, de par son histoire bien sur mais aussi sa bienveillance et sa force. Elle nous transporte dans le monde de l’au-delà et on voyage avec elle, on se prend à croire qu’on a aussi des pouvoirs, qu’on est aussi une sorcière vivant avec nos puissants à côtés de nous. J’ai aussi beaucoup été touchée par la sensualité de l’héroïne et la manière dont elle parle de sexualité et exprime sa sexualité. L’écriture de Maryse Condé nous transporte dans le temps, on entend Tituba parler. Elle transporte avec elle le rythme des Antilles et la poésie de la langue. Une phrase à retenir : « quelque soit leur couleur les hommes s’en sortent toujours mieux que nous les femmes ». On voudrait encore être avec elle quand l’histoire se termine et on a envie de dire comme Maryse Condé dans sa préface que Tituba nous accompagnera toujours un peu désormais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php